Pour ce 3ème jour à Japan Expo, comme la veille, j'ai au final suivi assez peu de choses passant le plus clair de mon temps à interviewer des invités ou personnalités présentes sur le salon pour le compte d'Idols News Network. Voici cependant ce que j'ai suivi pour vous durant cette journée du samedi 2 juillet.


KAMUI, artistes du sabre et cascadeurs



Mené par Tetsuro ShimaguchiKAMUI est un groupe d'artistes spécialistes des combats de sabre. Le leader du groupe a interprété le rôle de Miki des 88 fous dans « Kill Bill : Volume 1 » de Quentin TARANTINO et a réglé les combats du film.


Créé en 1998, KAMUI créé ses propres spectacles en mêlant arts de la scène et arts martiaux. En tant qu’artistes du sabre, KAMUI collabore avec des musiciens de genres différents, de la musique traditionnelle (Shamisen, tambours japonais, etc.) au rock ou la trance.


Pour cette représentation, le groupe se produisait sur la scène principale de Japan Expo en ouverture du Seifuku Fashion Event à venir. Nous avons donc assisté en direct à un combat de sabre comme au temps des samouraïs. Tout ceci s'est déroulé en plusieurs phases. Un premier groupe s'est affronté avec des sabres en bois. Le tout était parfaitement fluide et chorégraphié au millimètre près. Chaque coup était accompagné d'un cri de guerre donnant ainsi plus d'impact encore à la scène.


Un second groupe est ensuite apparu avec cette fois-ci de vrais sabres nous offront tout d'abord un combat à l'allure burlesque mais au combien remarquable puis un combat impressionnant de dynamisme avec cinq combattants à la fois. Du spectacle comme on en voit rarement par chez nous !

 


Seifuku Fashion Event / Showcase PASSPO☆



Tout comme le premier jour de Japan Expo, je me suis donc rendu au défilé pour le compte du Seifuku Fashion Event. Pourquoi y retourner une seconde fois me direz-vous ? Tout simplement parce que contrairement à la première fois, ce n'est plus Neeko qui défile mais les membres du groupe PASSPO☆.

 

Après un premier passage des mannequins français, ce sont au tour des PASSPO☆ de se présenter face à un public nombreux. Alors que les amateurs rentrent systématiquement en coulisse, les PASSPO☆, elles, restent au fond de la scène. Au final, tout le monde fera un dernier passage sur scène et on appellera ensuite la créatrice à l’origine de ce défilé afin de la remercier.

 

Derrière, comme prévu au départ, seuls restent sur scène les membres des PASSPO☆ pour nous offrir un court showcase. Comme la veille, cinq filles seulement ont un micro en main : Aipon, Musshu, Naomin, Morishi et Yukki. Mais comme vous l’aurez compris, là n’est pas l’important !

 

Voici la setlist :

  1. Let it go!!
  2. Shōjo hikō
  3. La La Lovetrain~Koi no katamichi kippu~

 

Show Japan In Motion



Ce show était organisé par solidarité avec la catastrophe qui a touché le Japon et était présenté par Alex Pilot, directeur des programmes de la chaîne Nolife.


Sur scène sont donc venus Neeko et le groupe PASSPO☆, tout ce petit monde participant à l'émission japonaise diffusée sur Nolife nommée « Japan in Motion ».


Question d’Alex : Quelles sont vos impressions sur Japan Expo ?

Yukki : Quand je suis arrivée à Paris, j’ai été impressionnée par les bâtiments qui sont tous massifs, imposants et très jolis. J’avais déjà vu Paris en photos mais le voir en vrai, j’ai trouvé ça très agréable et très chouette.
Aipon : Je suis une gameur, j’adore jouer aux jeux vidéo. Et donc, quand j’ai vu tous ces cosplays de jeux vidéo se balader dans la convention, j’ai trouvé ça très très sympa, très amusant. Et puis bien sûr le live devant des formidables français. C’était vraiment génial de pouvoir se produire dans une aussi grande salle et devant tous ces gens. C’était vraiment formidable.


Après cette première question, c'est Neeko qui s'empare du micro afin d'offrir au public un mini showcase avec bien entendu son titre « Negative Ko » puisqu'il sert de générique à l'émission Japan in Motion. Durant sa prestation, Neeko s'hésite pas à inviter le public à crier et à l'encourager. Certains fans sontiront même des glowsticks !

Voici la setlist :

  1. Negative Ko
  2. Tonari no Totoro


Après ce petit passage punk, Alex et le groupe PASSPO☆ sont de retour sur scène pour une nouvelle série de questions.


Question d’Alex : Je crois que parmi les PASSPO☆, Miomio est fan de manga. Est-ce que tu aurais un manga à nous conseiller ?

Miomio : Moi, le manga que j’adore en ce moment, c’est Nichijō (note : manga de Arai Keiichi, édité par Kadokawa Shoten).


Question d’Alex : Qu’est-ce qui te plaît dans ce manga ?

Miomio : En fait, c’est un manga sympa avec des personnages très cools, très drôles, très mignons. C’est un gag manga, ce sont de petites histoires les unes après les autres et c’est vraiment très sympa.


Ce fut ensuite le tour d’une séance de questions sélectionnées parmi celles postées sur le site de Japan in motion et la page facebook de l’émission.


Neeko, est-ce que tu modifies ta voix pour Japan in Motion ?
Neeko : Non, c'est bien ma voix naturelle, je suis née avec.


Neeko, tu as travaillé en tant que seiyuu, tu es modèle, tu travailles dans des magazines de mode, tu as même ta propre ligne de vêtements. Est-ce qu'il te reste encore un rêve que tu n'as pas réalisé ?
Neeko : Oui, il me reste encore une chose à faire, c'est le musée Neeko.


Pourquoi dites-vous d’Aipon qu’elle est sournoise ?

Aipon : Je ne comprends pas d’où sort cette question, je suis totalement pure.


Que pensez-vous des garçons français ?

Musshu : Les françaises sont mignonnes et les français tous beaux, j’adore.


Vraiment ?

Musshu : Oui, vraiment.


D’où vient le surnom Musshu ?

Musshu : Depuis toute petite, j’adore la France et je voulais un surnom qui sonne un peu français. Bien que cela n’ait aucun sens, je trouvais que Musshu sonnait bien français donc c’est la raison pour laquelle je l’ai adopté.


Il fut bientôt temps de redonner un tout petit showcase avec seulement deux micros cette fois-ci, un pour Morishi et un pour Musshu.

Voici la setlist :

  1. Shōjo hikō
  2. Let it go!

 

Retour ensuite à une série de questions et à la remise des cadeaux.


Question d’Alex : Vous êtes allées à Hiroshima, quels souvenirs vous en gardez ?

Yukki : Celles qui sont allées à Hiroshima… Il y avait nous quatre (Morishi, Nachu, Musshu et Yukki). Nous sommes les quatre à être parties pour le tournage à Hiroshima. J’ai en souvenir les okonomiyakis qu’on a préparé et qu’on a mangé en buvant du thé, le yukata que nous avons porté et les promenades en ville. Ce fut vraiment super.
Naomin : Moi, Naomin, j’ai bien aimé me ballader dans les temples et pratiquer un peu de zazen. Après avoir vécu cela, j’ai l’impression d’être devenue quelqu’un de mieux, plus pure. »
Musshu : J’ai passé un bon moment. On a été dans la montagne où j’ai respiré un air pur et délicieux. Moi aussi après ça, quelque part, je me sens plus pure et plus belle.
Morishi : Naomin et Musshu avait plutôt tendance à faire des trucs dangereux dans les falaises et tout, mais ce n’est pas le genre de Yukki et moi. Nous, on est montées dans une voiturette tirée par un cheval et on a passé du bon temps comme ça.


Les cadeaux avaient été choisis par le staff et les présentatrices de l’émission, soit Neeko, les PASSPO☆ et Asō Natsuko (bien que cette dernière soit restée au Japon). Le tirage au sort des gagnants se faisait d’une façon très particulière puisque Neeko et deux membres des PASSPO☆ (Makocchan et Nachu) tennaient chacune dans leurs mains un lot de panneaux numérotés. Chacune les mélangeait et lorsque le compteur s’arrêtait, elle présentait le chiffre en haut de la pile. En juxtaposant les 3 numéros, on obtenait ainsi un numéro à 3 chiffres, numéro qu’on retrouvait ensuite sur les tickets distribués plus tôt sur le stand de l’émisison.


Question d’Alex : Les PASSPO☆, Neeko, un dernier mot peut-être ?

Annya : C’est notre dernier jour à Japan Expo. Demain, nous rentrerons au Japon et on va continuer à faire du mieux possible. N’hésitez pas à venir nous voir là-bas.
Neeko : C'était ma première fois en France et c'était encore mieux que ce que j'avais imaginé. Je suis amoureuse de la France, merci à tous.